Anne-Catherine Schihin

Conseil en Propriété Industrielle – Marques, Dessins et Modèles

Lorient bureau
agence-lorient@novagraaf.fr
+33 (0)2 97 21 87 87

Anne-Catherine Schihin débute dans la PI en 1995. Après plusieurs expériences au sein de différents cabinets de PI, elle rejoint les équipes de Bredema en 2008, puis Novagraaf France grâce au rapprochement des 2 cabinets en 2009.

Elle est actuellement responsable de l'agence de Lorient.

Parcours professionnel

Anne-Catherine est titulaire d'une Maîtrise de droit international et européen (Université ASSAS Paris II) depuis 1990, d'une maîtrise de droit des affaires et fiscalité (Université ASSAS Paris II) depuis 1993, du DESS Droit de la franchise et des réseaux de distribution (Université Robert SCHUMAN Strasbourg 3) depuis 1994 et du DESS Droit de la propriété industrielle (PI) (Université ASSAS Paris II) depuis 1997. Elle est Conseil en propriété industrielle et Mandataire Européen en Marques, Dessins et Modèles auprès de l’EUIPO depuis 1999.

Adhésions

Anne-Catherine est membre de l'APRAM (Association des Praticiens du droit des marques et des modèles).

Langues

  • Français
  • Anglais

Domaines d'expertise

Ses domaines d'intervention sont les marques, le droit d'auteur et les noms de domaine avec une expertise toute particulière pour les dessins et modèles. Elle intervient tant au niveau de la constitution, de la valorisation (dépôt, évaluation  de portefeuille, contrat) des droits de propriété intellectuelle que celui de  leur défense (mise en demeure, opposition, saisie-contrefaçon, procédures pré contentieuse, négociation, contentieux administratif, contrefaçon).

Latest Insights

Actualités et avis

Surveillance douanière : les douanes françaises facturent maintenant le stockage et la destruction des marchandises (procédure de destruction simplifiée)

Jusqu’à la fin d’année 2018, la surveillance douanière générait peu de frais pour les titulaires des marques surveillées, puisque la procédure de destruction simplifiée permettait de faire détruire les marchandises, gratuitement, sans engager d’action en justice. Mais, depuis le 1er janvier 2019, date d’entrée en vigueur de l’arrêté du 11 décembre 2018, des frais sont facturés aux titulaires, pour la gestion, le stockage, la manutention, le transport et la destruction des marchandises.

Par Anne-Catherine Schihin,
Surveillance douanière : les douanes françaises facturent maintenant le stockage et la destruction des marchandises (procédure de destruction simplifiée)

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.