[Blog] L’arc-en-ciel de l’Union Cycliste Internationale retrouve ses couleurs

Par Alexis Thiebaut,

L’Union Cycliste Internationale (UCI), instance faîtière du cyclisme au niveau mondial qui regroupe 203 fédérations nationales et reconnue par le Comité International Olympique (CIO), utilise depuis 1927 le logo (illustré ci-dessous à gauche) représentant 5 bandes appelées « rainbow stripes » :

marque rainbow stripes

Logo "rainbow stripes" de l'UCI

marque de la société américaine Ritchey Design, Inc

Marque de Ritchey Design, Inc

L’UCI autorise notamment les organisateurs des championnats du monde de cyclisme à utiliser ces bandes arc-en-ciel pour promouvoir ces événements et le champion du monde en titre reçoit un maillot et une médailles représentant ces couleurs. L’UCI est à ce titre titulaire de la marque internationale désignant l’Union Européenne "rainbow stripes" n°1032330, déposée le 18/02/2010, notamment en classe 12.

Le 22/09/2017, la société américaine Ritchey Design, Inc., notamment spécialisée dans la fabrication de vélos, a procédé au dépôt de la marque de l’Union Européenne n°017239311 (illustré ci-dessus à droite), en classe 12, dont l’enregistrement a été contesté par l’UCI.

Dans sa décision du 16 novembre dernier (C 27 481), l’EUIPO a reconnu la mauvaise foi de la société Ritchey Design, Inc. et a donc prononcé la nullité de cette marque sur le fondement de l’article 59(1)(b) du RMUE.

Comme l’indique justement l’EUIPO dans cette décision, la mauvaise foi ne dispose pas, dans les textes, de définition juridique précise. Cette notion est donc appréciée in concreto, selon toutes les facteurs de l’espèce. L’office nous éclaire donc ici sur les différents éléments à prendre en considération pour apprécier la mauvaise foi :

  • Sur le marché pertinent, la marque "rainblow stripes" dispose d’un grand prestige et d’une réputation certaine ;
  • La reprise des couleurs de l’UCI au sein de la marque
  • permet de considérer les signes comme étant similaires ;
  • La marque antérieure de l’UCI est bien distinctive et est dans tous les cas connue et reconnue par le public ;
  • Ritchey Design, Inc. ne pouvait ignorer l’usage et les droits de l’UCI, d’autant plus que cette société avait été par le passé autorisée à utiliser les bandes arc-en-ciel par l’UCI, ce qui souligne son intention de profiter du prestige de la marque antérieure

Ainsi, l’EUIPO reconnait que le dépôt de cette marque par Ritchey Design, Inc. constitue une violation de l'obligation de loyauté et qu’il a été effectué de mauvaise foi.

Notre cabinet est heureux d’avoir pu défendre les fameuses couleurs du cyclisme international en accompagnant l'UCI dans ce dossier !

Insights liés

Blog Nova IP Hour

Réductions de taxes pour les petites et micro-entités : un nouveau guide à l’OEB

Au 1er avril 2024, de nombreuses taxes ont été modifiées à l’OEB. A cette occasion, un guide dédié aux petites entités et micro-entités a été établit sous la forme d’une foire aux questions (FAQ). L’une des nouvelles mesures concerne les entités innovantes nécessitant un soutien financier, qui peuvent bénéficier d’une réduction de taxes de 30% (sous conditions). Lire la suite

Par Rose-Marie Ehanno,
Réductions de taxes pour les petites et micro-entités : un nouveau guide à l’OEB
Blog Nova IP Hour

[Blog] Dessins et Modèles : dommage collatéral de l’influence, ou comment Rihanna détruit le caractère individuel d’un modèle de basket PUMA

Le 6 mars 2024, le Tribunal de l’UE a confirmé la nullité prononcée par l’EUIPO concernant un modèle de basket PUMA. La raison ? Rihanna, anciennement directrice artistique de la marque, s’était affichée en 2014 sur son compte Instagram et son site internet portant le modèle en question, soit bien avant son dépôt auprès de l’office en 2016. Lire la suite

Par Novagraaf Team,
[Blog] Dessins et Modèles : dommage collatéral de l’influence, ou comment Rihanna détruit le caractère individuel d’un modèle de basket PUMA
Blog Nova IP Hour

[Blog] Accélération de la procédure d'opposition en cas d'action parallèle

L'OEB a récemment précisé que la procédure d'opposition serait accélérée si elle est informée par une juridiction nationale ou une administration compétente d'un État contractant qu'une action en contrefaçon ou en nullité concernant le brevet en question a été engagée. Cette mesure vise à favoriser la sécurité juridique, l'économie de la procédure, ainsi que la qualité et la cohérence du système du brevet européen, conformément au communiqué du 7 novembre 2023. Lire la suite

Par Matthieu Boulard,
[Blog] Accélération de la procédure d'opposition en cas d'action parallèle

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous