Brevet et dessin industriel Eurasien : une nouvelle convention vient d’être signée

Par Anne-Catherine Schihin,

Un grand pas vers la protection des brevets et des dessins et modèles (qui sont des design patents dans ces pays) a été fait depuis la signature, le 9 septembre dernier, du Protocole sur les brevets et dessins industriels de la Convention sur le brevet eurasien.

Ces cinq pays (Azerbaïdjan, Kirghizistan, Arménie, Kazakhstan, Russie) ont en effet signé le Protocole sur les dessins et modèles industriels à la Convention sur le brevet eurasiatique. Toutefois, à l'heure actuelle, il doit être considéré davantage comme une "déclaration d'intention" que comme un document établissant un nouvel outil pour obtenir la protection juridique des dessins et modèles industriels. En particulier, l'Office eurasien des brevets n'a toujours pas adopté de documents réglementaires concernant les procédures d'examen et d'enregistrement ainsi que la certification des conseils en design d'Eurasie.

Nous considérons que le système eurasien de protection des dessins et modèles serait un instrument efficace pour obtenir la protection des dessins et modèles industriels, mais nous devons attendre que l'Office eurasien des brevets et les parties contractantes fournissent des informations supplémentaires à ce sujet, car un certain nombre de caractéristiques essentielles restent actuellement peu claires.

Nous restons 'à l'affût’ de toute évolution future de ce système et informerons nos clients de celles-ci au fur et à mesure des évolutions.

Anne-Catherine Schihin, Conseil en Propriété Industrielle en Marques, Dessins & Modèles, se tient à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Insights liés

Actualités et avis

Marque tridimensionnelle et distinctivité : un rouge à lèvres peut être enregistré en tant que marque

Par un arrêt en date du 14 juillet 2021, le Tribunal de l’Union Européenne a reconnu le caractère distinctif de la marque tridimensionnelle du fameux rouge à lèvres « Rouge G » de Guerlain, premièrement refusée à l’enregistrement par l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO) et par la chambre de recours.

Par Léa de Ladoucette,
Marque tridimensionnelle et distinctivité : un rouge à lèvres peut être enregistré en tant que marque

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.