Extension de votre marque à de nouveaux produits : attention à bien vérifier sa disponibilité !

Par Mélanie Vallade,

En août 2022 CHARLOTTE TILBURY, célèbre pour sa marque de produits de beauté et de maquillage, a formé opposition aux USA contre la marque marque Telfar Clemensde Teflar Clemens, déposée en classes 3, 9, 14, 18 et 25, considérant qu’elle prêtait à confusion avec sa propre marque Charlotte Tilburyconstituée également de ses initiales « C » et « T ».

Telfar Clemens, qui exploite sa marque pour des sacs à main, a procédé à un retrait volontaire de sa marque pour les classes de produits d’intérêt commun avec Charlotte Tilbury, visiblement à la suite d’un règlement amiable entre les parties.

Si la diversification des activités est une stratégie devenue courante pour les entreprises, cette affaire est l’occasion de rappeler qu’en cas d’extension de votre marque à d’autres types de produits, il est important de vérifier en amont de votre projet sa disponibilité pour ces nouveaux produits, surtout lorsqu’ils sont proches de ceux d’une marque connue sur ce marché.

Même si en pratique des négociations peuvent toujours être tentées en cas de conflits, elles ne débouchent pas toujours sur un accord, ce qui peut mettre en péril le développement de vos activités à d’autres secteurs (interdiction d’exploiter la marque pour ce marché par exemple).

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un Conseil en Propriété Industrielle qui pourra vous assister.

Insights liés

Blog Nova IP Hour

[Blog] Chine : protection par le droit d’auteur d’une création générée par l’Intelligence Artificielle

Le 27 novembre dernier, la Beijing Internet Court a reconnu qu’une image générée par l’intelligence artificielle est bien susceptible d’être protégée par le droit d’auteur. A l’issue d’un procès très médiatisé, elle a ainsi condamné un internaute pour avoir reproduit sans autorisation une image postée sur un réseau social qui avait été créée via un générateur d’IA.

Par Carole Roger,
[Blog] Chine : protection par le droit d’auteur d’une création générée par l’Intelligence Artificielle
Blog Nova IP Hour

[Blog] La Géorgie autorise la validation des brevets délivrés par l’OEB

Le 15 janvier 2024, la Géorgie est devenu le 45ème Etat autorisant la validation d’un brevet déposé à l’OEB. Cela signifie que tout déposant d’une demande de brevet EP, qui est délivré par l’OEB, peut en demander la validation en Géorgie, de la même manière qu’il peut en demander la validation en France, au Royaume-Uni en Allemagne et dans bien d’autres pays. Lire la suite

Par Rose-Marie Ehanno,
[Blog] La Géorgie autorise la validation des brevets délivrés par l’OEB

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous