GDPR: Vade-Mecum

Par Anca Draganescu-Pinawin,

Novagraaf’s Anca Draganescu-Pinawin provides a brief introduction to the General Data Protection Regulation (GDPR), and explains how to develop and execute a data management strategy that is compliant with the regulation.

The GDPR provides a new conceptual framework for approaching the management and processing of data. In particular, it sets out a vision of how data ought to be collected, processed, stored, and disposed of.

As organisations work towards compliance, they need to assess how their current data practices measure up to the requirements of the GDPR. Identifying the gaps between what is and what ought to be, is the first important step in establishing and maintaining long-term compliance with the GDPR.

This white paper sets out three steps to compliance:

  • 1  Data Mapping: what data types do you have and how are they stored?
  • 2  GDPR Principles: what are they and do your data management practices conform to them?
  • 3  Gap Analysis and Strategy Development: what measures must be taken to ensure maximum compliance with the GDPR?

You can find out more about the steps in our white paper, which can be downloaded below. 

 

Download the full white paper

GDPR: Vade-Mecum

Contact us for further information or support

Contact us

Insights liés

News & opinion

Comment sentez-vous le futur de votre propriété intellectuelle?

Dans un récent arrêt, la CJUE (Levola Hengelo BV v Smilde Foods BV in C-310/17) a nié la qualité d’œuvre et par conséquent une protection au titre du droit d’auteur à une saveur de fromage à tartiner, permettant ainsi à un concurrent de reproduire, selon Levola - le producteur original, le goût de son produit de façon similaire et contrefaisante.

Par Chantal Koller ,
Comment sentez-vous le futur de votre propriété intellectuelle?
News & opinion

Vins et unités géographiques: un casus belli pour la Cuvée du Golfe de Saint-Tropez

Selon un arrêt de la chambre criminelle de la Cour de Cassation du 4 avril 2018 et en application de la réglementation en matière d'AOP (Appellations d'origine protégée), une coopérative ne peut pas commercialiser des bouteilles de vins bénéficiant d’une AOP dont les étiquettes mentionnent les noms d’unités géographiques, si le cahier des charges de l’Appellation concernée ne prévoit pas cette possibilité.

Par Florence Chapin,
Vins et unités géographiques: un casus belli pour la Cuvée du Golfe de Saint-Tropez

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Cookie policy

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur «Accepter» ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies. »