Lancement par la Commission Européenne d’eAmbrosia

Lancement par la Commission Européenne d’eAmbrosia, base de données unique pour les indications géographiques.

Le 1er avril 2019, la Commission Européenne a annoncé le lancement de la nouvelle base de données publique
« eAmbrosia » dont l’objectif est d’accéder facilement aux informations sur toutes les indications géographiques de l’Union européenne, leur statut (demandées, publiées ou enregistrées), le détail des produits concernés et un lien direct vers la législation en cause.

Le lancement de cette base de données sera effectué en trois phases durant l’année 2019 :

  • Dès le 1er avril pour les indications géographiques relatives aux vins, remplaçant ainsi la base de données e-Bacchus
  • Durant l’été 2019 pour les spiritueux, en lieu et place de la base de données e-Drinks
  • Fin de l’année 2019 pour tous les produits alimentaires, se substituant ainsi à la base de données Door

Avec plus de 3400 noms de produits protégés par les indications géographiques de l’Union européenne, cette nouvelles base de données unique facilitera les recherches nécessaires préalablement aux dépôts de marques de produits alimentaires, ainsi que de vins et spiritueux et constituera un outil efficace pour la promotion et la défense de ces indications géographiques.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à vous adresser à votre Conseil Novagraaf ou nous contacter ci-dessous.

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.