Nouvelles règles pour les extensions .com.au et .net.au

Depuis le 12 avril 2021, le registre australien a durci ses critères d’éligibilité concernant l’enregistrement d’un nom de domaine sur la base d’une marque australienne, dans ses extensions territoriales en .com.au et .net.au.

La similarité du nom de domaine choisi avec une marque existante ou la reprise d’un seul terme de la marque au sein du nom de domaine réservé n’est plus acceptée par le Registre. Désormais, le nom de domaine doit être strictement identique à la marque déposée et/ou enregistrée (à l’exception des caractères spéciaux ne pouvant être retranscrits, ainsi que les articles ou courte conjonction de coordination tels que "et", "de", "un" ou "le").

De plus, un nom de domaine et ses sous-domaines ne peuvent ni être cédés, loués ou accordés en licence à un tiers, à moins que ce dernier ne soit une personne morale liée au réservataire et ayant une présence locale en Australie.

Ces règles sont applicables pour tous les noms de domaine enregistrés, renouvelés ou transférés depuis le 12 avril 2021.  Concernant les noms de domaine dont l’échéance est à venir, les anciennes règles demeurent en vigueur jusqu’à leur date de renouvellement.

Nous demeurons à votre entière disposition pour tout besoin de régularisation au regard de ces nouvelles règles, notamment par le dépôt d’une marque australienne qui doit dorénavant être identique au nom de domaine choisi.

Retrouvez ici les trucs et astuces de nos experts en matière de protection de marques sur le Web.

Charline Prêt, Service noms de domaine, Novagraaf, France

Insights liés

Webinars et évènements

Webinaire : Relever les défis en matière de propriété intellectuelle dans l'industrie des boissons

L'année dernière a été éprouvante pour de nombreux secteurs, notamment celui de l'hôtellerie, ce qui a eu des répercussions considérables sur l'industrie des boissons. Les marques de boissons ont été contraintes de diversifier leurs produits et leurs gammes et de mettre en œuvre de nouvelles stratégies pour relever les nombreux défis auxquels elles ont été confrontées.

Webinaire : Relever les défis en matière de propriété intellectuelle dans l'industrie des boissons
Actualités et avis

Halston: l’homme qui a perdu son nom

« Il n’est jamais parvenu à récupérer son nom. »
C’est par cette phrase que se clôt la mini-série de Netflix consacrée à Halston, le mythique créateur de mode américain Roy Halston Frowick, magistralement incarné par Ewan McGregor.
Par ce biopic, Netflix rend élégamment hommage, même si indirectement, à la propriété intellectuelle.

Par Anca Draganescu-Pinawin,
Halston: l’homme qui a perdu son nom

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.