Quelques actualités Chinoises en matière de marques

Door Carole Roger,

Carole vous alerte sur l’importance de déposer au plus tôt les translitérations chinoises de vos marques à travers l’exemple New Balance et vous communique une application intéressante de la loi nouvelle concernant les dommages et intérêts. Carole assure la protection et la défense des actifs immatériels par le biais du droit des marques, des dessins et modèles, des noms de domaine et du droit d'auteur auprès de grands noms, de PME dans des domaines d’activité variés, et de correspondants asiatiques en France et en Europe.

  1. Dommages et intérêts- Application de la nouvelle loi 1er novembre 2019 sur les marques 

Le 21 janvier dernier, le tribunal de la propriété intellectuelle de Pékin a octroyé le maximum de dommages et intérêts (5,5 millions de RMB, soit plus de 600 000 euros) au géant pétrolier et gazier Shell, titulaire des marques logo Shell, 壳牌 (SHELL en chinois), SHELL, 喜 力 (HELIX) et HELIX.

Dans ce procès en contrefaçon de marque et concurrence déloyale contre cinq défendeurs, dont la société Beike (cf. North Shell en latin), Shell n’a pas été en mesure de prouver sa perte de chiffre d’affaire ou les profits du contrefacteur.

Néanmoins, le tribunal a pris en compte d’autres facteurs pour fixer le montant du dédommagement, tels que la mauvaise foi des parties adverses (cf.  imitation des marques de commerce/habillages commerciaux/brevet/droit d’auteur de Shell).

Précédemment, le plafond des dommages et intérêts était fixé à 3 millions de RMB.

  1. Echec de New Balance :

Le 9 février 2021, la Haute Cour populaire de Pékin a confirmé les décisions de la Cour de la propriété intellectuelle de Pékin et de la CNIPA rejetant une nouvelle fois l’action en nullité contre la marque chinoise XINBAILUN (新 百 伦).

Cette action était fondée sur la marque NEW BALANCE en caractères latins.

Même si New Balance utilisait auparavant la version chinoise susmentionnée, il a été une nouvelle fois fait application du principe du premier déposant de la Chine.

La Haute Cour populaire de Pékin a jugé qu’il n’y avait pas de correspondance unique entre les marques chinoise et anglaise et que l’utilisation antérieure par New Balance de la même marque chinoise était insuffisante pour prouver son statut de marque notoire avant la date de dépôt de la marque contestée.

New Balance va devoir choisir une autre translitération chinoise pour éviter d’être contrefacteur.

Cette affaire classique reflète une fois de plus l'importance de déposer au plus tôt ses marques (tant en caractères chinois qu’en latin) en Chine, après avoir bien entendu effectué les recherches d’antériorités recommandées, l’office local procédant à une citation des antériorités pendant la phase d’examen.

Carole Roger, Conseil en Propriété Industrielle en Marques, Dessins et Modèles, Novagraaf, France.

Laatste inzichten

Nieuws en opinie

Catfight met CAT

De beslissing van de Kamer van Beroep van het EU-merkenbureau EUIPO van 23 augustus jl. laat zien dat een woord voor bepaalde waren als niet of weinig onderscheidend kan worden gezien, terwijl hetzelfde woord voor andere waren wel een merkfunctie kan vervullen. In deze kwestie kwam aan de orde dat hoewel het woord ‘cat’ geen onderscheidend vermogen bezit voor speelgoed in de vorm van katten dan wel speelgoed gemaakt voor katten, dit woord wel onderscheidend vermogen kan hebben voor replica’s van o.a. voertuigen, machines, tractoren, vrachtwagens of aanhangwagens. 

Catfight met CAT
Nieuws en opinie

Is het huidige octrooirechtsysteem achterhaald?

Het klinkt vanzelfsprekend dat een octrooi voor een uitvinding alleen kan worden aangevraagd door een persoon. Per slot van rekening zijn alleen mensen in staat om nieuwe innovatieve technologieën uit te vinden. Maar wat als  nieuwe technologie volledig wordt ontwikkeld door een zeer geavanceerde computer? Wie kan dan worden beschouwd als uitvinder? Deze vraag stond centraal in een aantal procedures die werden gevoerd bij octrooibureaus over de hele wereld, waaronder het Europees Octrooibureau (EOB).

Is het huidige octrooirechtsysteem achterhaald?

Voor meer informatie neem gerust contact met ons op.

Cookie policy

Om de bezoekers van de website de best mogelijke ervaring te bieden, maakt Novagraaf gebruik van cookies. Door op "Accepteren" te klikken of door de site verder te gebruiken, gaat u akkoord met ons privacybeleid, inclusief ons cookiebeleid.