Toujours plus de protection pour les appellations d’origine : après le Cognac, le « Rhône »

Par Carole Roger,

Après le succès de l’opposition formée par le BNIC (Bureau National Interprofessionnel du Cognac) devant l’INPI contre la marque marque Cognapea_Novagraaf , l’arrêt de la COUR D’APPEL DE PARIS du 26 MAI 2023 consacre une nouvelle fois la protection étendue des appellations d’origine.

 

Ici, c’est l’INSTITUT NATIONAL DE L’ORIGINE ET DE LA QUALITE (INAO) et le SYNDICAT GENERAL DES VIGNERONS REUNIS DES COTES DU RHONE qui s’opposaient depuis plusieurs années à la société NEWRHONE MILLESIMES.

 

La Cour d’appel a ainsi reconnu que le dépôt et l’usage par cette société des marques françaises logo marque NEWRHONE_Novagraafet NEWRHONE (verbale), qui incorporent en partie les appellations protégées « Côtes du Rhône » et « Côtes du Rhône Villages », portaient atteinte à ces dernières.

Leur nullité a, par conséquent, été prononcée. En effet, les appellations d'origine sont protégées contre toute usurpation, imitation ou évocation y compris pour un vin bénéficiant de l’appellation en question. Ainsi, des vins même conformes au cahier des charges et bénéficiant d’une appellation d’origine ne peuvent faire usage de celle-ci que sous sa forme enregistrée, tout autre usage n’étant pas autorisé.

Par ailleurs, il a été fait interdiction à la société Newrhône de faire usage du signe « Newrhône » pour désigner des vins, le commerce des vins ou leur promotion.

Il s’agit d’une nouvelle illustration de la tendance actuelle à une protection accrue des appellations d’origine.  La prudence doit donc être de mise dans le choix de votre marque.

Insights liés

Blog Nova IP Hour

[Blog] Chine : protection par le droit d’auteur d’une création générée par l’Intelligence Artificielle

Le 27 novembre dernier, la Beijing Internet Court a reconnu qu’une image générée par l’intelligence artificielle est bien susceptible d’être protégée par le droit d’auteur. A l’issue d’un procès très médiatisé, elle a ainsi condamné un internaute pour avoir reproduit sans autorisation une image postée sur un réseau social qui avait été créée via un générateur d’IA.

Par Carole Roger,
[Blog] Chine : protection par le droit d’auteur d’une création générée par l’Intelligence Artificielle
Blog Nova IP Hour

[Blog] La Géorgie autorise la validation des brevets délivrés par l’OEB

Le 15 janvier 2024, la Géorgie est devenu le 45ème Etat autorisant la validation d’un brevet déposé à l’OEB. Cela signifie que tout déposant d’une demande de brevet EP, qui est délivré par l’OEB, peut en demander la validation en Géorgie, de la même manière qu’il peut en demander la validation en France, au Royaume-Uni en Allemagne et dans bien d’autres pays. Lire la suite

Par Rose-Marie Ehanno,
[Blog] La Géorgie autorise la validation des brevets délivrés par l’OEB

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous