[Blog] La marque PUT PUTIN IN n’est pas IN

Par Marion Mercadier,

Dans une décision du 23 août 2023, l’EUIPO a refusé la demande de marque de l’Union Européenne PUT PUTIN IN n°018843822, déposée en classe 25 (vêtements, chapellerie), estimant que le signe était contraire aux bonnes mœurs. Le signe peut se traduire, en français, par « faire enfermer Poutine ».

L’EUIPO considère que le signe PUT PUTIN IN permettrait de tirer profit d’un évènement reconnu comme tragique, à savoir l’invasion de l’Ukraine par la Russie, et bien que le signe puisse être perçu comme positif par le consommateur. Comme dans d’autres récentes décisions en lien avec la Russie et la guerre en Ukraine, l’office mentionne que cet évènement a aussi des implications pour l’Union Européenne telles que l’inflation, l’importation de gaz, la hausse des dépenses relatives à la défense, le flux migratoire de réfugiés ukrainiens à travers l’Europe, la pénurie de matières premières et l’impact négatif sur les pays émergents et en développement.

Cette décision est conforme à la pratique des offices de marques concernant les marques présentant un lien avec l’actualité.
Pour lire plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez consulter notre article "La guerre en Ukraine sous l'angle du droit des marques".

Au-delà du motif de refus sur l’ordre public et les bonnes mœurs, la question se pose de savoir si cette demande de marque aurait pu être également refusée simplement pour défaut de caractère distinctif. En effet, le signe « PUT PUTIN IN » sur des vêtements serait-il vraiment perçu comme une marque par les consommateurs ? Permettrait-il de suffisamment distinguer ces produits de ceux d’une autre entreprise du secteur ?

Les déposants n’ont pas répondu à ce refus. Toutefois, ils ont encore la possibilité de déposer un recours à l’encontre de cette décision jusqu’au 23 octobre. Affaire à suivre…

Insights liés

Blog Nova IP Hour

[Blog] La Géorgie autorise la validation des brevets délivrés par l’OEB

Le 15 janvier 2024, la Géorgie est devenu le 45ème Etat autorisant la validation d’un brevet déposé à l’OEB. Cela signifie que tout déposant d’une demande de brevet EP, qui est délivré par l’OEB, peut en demander la validation en Géorgie, de la même manière qu’il peut en demander la validation en France, au Royaume-Uni en Allemagne et dans bien d’autres pays. Lire la suite

Par Rose-Marie Ehanno,
[Blog] La Géorgie autorise la validation des brevets délivrés par l’OEB
Blog Nova IP Hour

[Blog] Concours de l'OMPI pour bénéficier d’un programme de mentorat

L’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) appel aux candidatures pour la 3e édition de son concours des Prix mondiaux. Ce concours s’adresse aux start-ups et aux petites et moyennes entreprises (PME) qui utilisent la propriété intellectuelle pour stimuler leur croissance et avoir un impact positif sur la société. Lire la suite

Par Matthieu Boulard,
[Blog] Concours de l'OMPI pour bénéficier d’un programme de mentorat

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous