Le Pakistan va adhérer au système international des marques

Par Frouke Hekker,

En mai 2021, le Pakistan rejoindra le système de Madrid pour l'enregistrement international des marques, devenant ainsi son 108e État membre, comme l'explique Frouke Hekker.

Le Pakistan est le dernier pays à avoir déposé son instrument d'adhésion au système de Madrid pour les enregistrements internationaux de marques, après l'adhésion du Canada, du Brésil et de la Malaisie (en 2019) et de Trinidad et Tobago (début 2021). Cela signifie que le Pakistan peut être désigné dans un enregistrement international de marque (IR) à partir du 24 mai 2021.

Le système international d'enregistrement des marques (également connu sous le nom de système de Madrid) permet aux propriétaires de marques de demander la protection de leurs marques dans un ou plusieurs des États membres du système par le biais d'une demande unique adressée à l'OMPI à Genève, en Suisse. La possibilité de désigner un si grand nombre de pays et de régions dans un enregistrement international de marque en fait une option de plus en plus attrayante pour les entreprises.

L’accès à 124 pays

Le Pakistan deviendra le 108e État membre du système de Madrid après son adhésion, ce qui signifie que le système de Madrid couvrira 124 pays au total, y compris les États membres de l'UE et les trois pays du Benelux.

Si votre entreprise se concentre sur plusieurs pays ou si elle est sur le point de pénétrer de nouveaux marchés, il est important de déterminer si vos intérêts sont suffisamment protégés dans ces pays et régions. Pour obtenir des conseils sur les enregistrements internationaux et de plus amples informations sur la protection de la propriété intellectuelle au Pakistan, veuillez contacter votre Conseil habituel Novagraaf.

Frouke Hekkerest est la coordinatrice du centre de compétence de Novagraaf, Amsterdam.

Insights liés

Actualités et avis

"sanofi.sucks" : illustration d’un détournement de la liberté d’expression

Loin d’être absolu, le monopôle conféré par la marque voit ses effets cesser lorsque son usage par un tiers sort de la sphère commerciale. En effet, lorsqu’une marque est critiquée, parodiée ou encore utilisée à des fins informatives, il n’y a pas d’atteinte à sa fonction d’identification d’origine. Le consommateur est censé savoir que l’auteur de la critique ou de la parodie n’est pas le titulaire de la marque lui-même.

Par Sigolène Pellet,
"sanofi.sucks" : illustration d’un détournement de la liberté d’expression
Actualités et avis

Quelques actualités Chinoises en matière de marques

Carole vous alerte sur l’importance de déposer au plus tôt les translitérations chinoises de vos marques à travers l’exemple New Balance et vous communique une application intéressante de la loi nouvelle concernant les dommages et intérêts. Carole assure la protection et la défense des actifs immatériels par le biais du droit des marques, des dessins et modèles, des noms de domaine et du droit d'auteur auprès de grands noms, de PME dans des domaines d’activité variés, et de correspondants asiatiques en France et en Europe.

Par Carole Roger,
Quelques actualités Chinoises en matière de marques
Actualités et avis

A l’affiche : les premières sorties de décisions de l’INPI en matière d’action en invalidation de marque

Si les cinémas français restent malheureusement fermés en ces temps difficiles (en espérant que le rideau se rouvre bientôt), les premières décisions sur demandes en nullité ou en déchéance pour non-usage de l’INPI sont de plus en plus nombreuses à l’affiche.

Par Pierre Coppin,
A l’affiche : les premières sorties de décisions de l’INPI en matière d’action en invalidation de marque

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.