Les Emirats arabes unis vont rejoindre le système international d'enregistrement des marques

Par Frouke Hekker,

En décembre 2021, les Émirats arabes unis adhéreront au système de Madrid pour l'enregistrement international des marques. 

Après l'adhésion du Canada, du Brésil et de la Malaisie (en 2019) et de Trinité-et-Tobago et du Pakistan (en 2021) au système de Madrid pour l'enregistrement international des marques, les Émirats arabes unis ont également déposé leur instrument d'adhésion. Cela signifie que les Émirats arabes unis pourront être désignés dans un enregistrement international de marque (EI) à partir du 28 décembre 2021.

Le système international d'enregistrement des marques (également connu sous le nom de système de Madrid) permet de demander la protection d'une marque dans un ou plusieurs États membres du système de Madrid en déposant une demande unique auprès de l'Office Mondial de la Propriété Intellectuelle (OMPI) à Genève, en Suisse. La possibilité de désigner un si grand nombre de pays et de régions dans un enregistrement international de marque en fait une option de plus en plus attrayante pour les entreprises. Pour une analyse des avantages et des inconvénients du système de Madrid, lisez notre article "Le système de Madrid est-il adapté à votre stratégie ? ?

Les Émirats arabes unis seront le 109e État membre du système de Madrid. Après l'adhésion des Émirats arabes unis, le système de Madrid couvrira 125 pays au total, y compris les États membres de l'UE et les trois pays du Benelux.

Lorsque le débouché de votre entreprise se concentre sur plusieurs pays ou lorsqu'elle est sur le point de pénétrer de nouveaux marchés, il est important de déterminer si vos intérêts sont suffisamment protégés dans ces pays et régions. Pour obtenir des conseils sur les enregistrements internationaux et de plus amples informations sur la protection de la propriété intellectuelle dans les Émirats arabes unis/péninsule arabique, veuillez contacter votre consultant Novagraaf.

Frouke Hekker est directrice de l'Académie Novagraaf et responsable de notre département de gestion des connaissances. Elle est basée à Amsterdam.

Insights liés

Nova IP Hour

L’inventeur : une personne humaine ayant la personnalité juridique, selon l’OEB

La chambre de recours de l’OEB avait rendu le 21 décembre 2021 une décision rappelant sa position sur la définition de l’inventeur. La version écrite complète de la décision a été publiée cet été, « affaire DABUS J8/20 ». Pour la juridiction, seule une personne humaine peut réaliser une invention dans le cadre d’une demande de brevet. Ainsi, l’OEB a refusé qu’une intelligence artificielle (IA) puisse être désignée comme inventeur.

L’inventeur : une personne humaine ayant la personnalité juridique, selon l’OEB
Nova IP Hour

Conférence ministérielle de l’OMC : Licences obligatoires sur les vaccins Covid-19

La conférence ministérielle de l’OMC a convenu au début de l’été, à l’issue de 2 ans de négociations, que les brevets protégeant les vaccins contre le Covid-19, mais aussi ceux protégeant contre les pandémies futures ou les épidémies actuelles, pourraient être suspendus temporairement par le biais des licences obligatoires prévues dans l’Accord sur les Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touchent au Commerce (ADPIC). Lire la suite

Par Rose-Marie Ehanno,
Conférence ministérielle de l’OMC : Licences obligatoires sur les vaccins Covid-19

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.