Ouverture à la réservation des noms de domaine en extension .au

Par Colombe Dougnac,

Le registre Australien d’enregistrement des noms de domaine vient d’annoncer l’ouverture à la réservation des noms de domaine en .AU à partir de mars 2022. 

Pour rappel, il n’était jusqu’à ce jour possible de réserver des noms de domaine visant le territoire australien uniquement dans des extensions de 3ème niveau, telles que : .COM.AU ou .NET.AU.  

Les conditions d’enregistrement de ces noms de domaine dans ces extensions de 2ème niveau seront les mêmes que celles actuellement exigées.

Il est important de spécifier qu’une période prioritaire de six mois sera accordée aux titulaires de noms de domaine de 3ème niveau pour réserver un nom de domaine identique dans l’extension en .AU.

Après de longues années de discussion et d’annonce, cette ouverture permettra de désencombrer les registres australiens et de s’ouvrir à de nouvelles réservations.

Retrouvez ici les trucs et astuces de nos experts en matière de protection de marques sur le Web.

Colombe Dougnac, Juriste en Propriété Industrielle en Marques, Dessins et Modèles, Novagraaf, France

Insights liés

Blog Nova IP Hour

[Blog] Après les entreprises, la réservation des « .swiss » ouvertes aux résidents suisses

C’est avec la discrétion qu’on lui connait que la Suisse a ouvert à ses résidents la possibilité d’enregistrer des noms de domaines avec l’extension .swiss. Il faut cependant se dépêcher car les premiers inscrits auront la possibilité – mais pas encore la certitude – d’acquérir des adresses dont certaines pourraient être très convoitées. Lire la suite

Par Marc-Emmanuel Mellet,
[Blog] Après les entreprises, la réservation des « .swiss » ouvertes aux résidents suisses
Blog Nova IP Hour

[Blog] Chine : protection par le droit d’auteur d’une création générée par l’Intelligence Artificielle

Le 27 novembre dernier, la Beijing Internet Court a reconnu qu’une image générée par l’intelligence artificielle est bien susceptible d’être protégée par le droit d’auteur. A l’issue d’un procès très médiatisé, elle a ainsi condamné un internaute pour avoir reproduit sans autorisation une image postée sur un réseau social qui avait été créée via un générateur d’IA.

Par Carole Roger,
[Blog] Chine : protection par le droit d’auteur d’une création générée par l’Intelligence Artificielle

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous