Fournir une solution anti-phishing sur mesure

Le phishing dans le secteur des transports et de la livraison a augmenté de façon exponentielle pendant la pandémie de COVID-19, les entreprises et leurs consommateurs étant ciblés par une série d'escroqueries sophistiquées. Andreas Juchli explique comment l'approche sur mesure de Novagraaf en matière de protection des marques en ligne a pu aider une grande marque internationale de messagerie et de logistique à défendre son entreprise et ses clients contre la fraude en ligne et les atteintes par phishing.

Alors que les entreprises et les consommateurs ont été de plus en plus nombreux à se connecter en ligne pour commander des biens et faire appel à des services pendant la pandémie de COVID-19, le risque de phishing, fraude et autres formes d'atteinte à la marque en ligne a également augmenté. Des fausses alertes par courriel à la tromperie par le biais d'applications non autorisées, de nouvelles menaces numériques de plus en plus sophistiquées ont un impact sur chaque point de contact de la chaîne de valeur en ligne, y compris le secteur de la livraison.

Grâce à notre solution de cybersécurité sur mesure, Novagraaf a pu réduire de près de 70% l'efficacité des attaques de phishing
pour une grande marque internationale de logistique.

Pour en savoir plus sur notre solution sur mesure, téléchargez l'étude de cas ci-dessous.

Etude de cas Cybersécurité

Fournir une solution anti-phishing sur mesure

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.