Revoir notre webinaire sur "Inscrire ou ne pas inscrire là est la question"

Détails

Le 14 janvier, nous avons réuni une équipe d'experts Novagraaf pour vous expliquer la procédure méconnue mais ô combien importante des inscriptions de brevets. L'enregistrement de cette session est disponible ci-dessous.

 

Qu’ont en commun la cession d’un brevet, une opération de fusion, et le déménagement d’un titulaire de brevet ? Tous requièrent d’être inscrits auprès des offices de brevet nationaux, afin que toutes les informations concernant le demandeur ou titulaire d’un brevet soient mises à jour, et rendues opposables aux tiers.

Ces inscriptions peuvent s’avérer complexes, et la moindre erreur peut avoir de sérieuses conséquences sur la propriété d’un brevet.

  • Que doit-on faire inscrire ?
  • Pourquoi faire des inscriptions ?
  • Quand faut-il procéder aux inscriptions ?
  • Comment les difficultés qui pourraient survenir peuvent être surmontées (avec l’aide de votre CPI) ?

Autant de questions qui ont été abordées pendant ce webinaire dédié aux inscriptions de brevets !

Écouter ce webinaire

Nos intervenants :

  • Eric Enderlin, Conseil en Propriété Industrielle, Mandataire Européen près l’Office Européen des brevets, et Responsable du département Contrats et Inscriptions, Novagraaf

Eric Enderlin conseille ses clients en matière de stratégie PI, de construction de portefeuille brevets, de procédures d'opposition, de contentieux dans les domaines de la santé et des cosmétiques. Il est également actif dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA) appliquée aux soins de santé. Eric dirige également le département de chimie et sciences de la vie et le département contrats et inscriptions.

  • Rose-Marie Ehanno, Consultante Juriste, Novagraaf

Consultante juriste en inscriptions de brevets, Rose-Marie organise des inscriptions auprès des offices de brevets en Europe et dans le monde entier. Titulaire d’un Master 2 en droit de l’innovation et de la propriété industrielle de l'Université Paris-Saclay, dont elle est diplômée avec mention bien, son mémoire portait sur les nouvelles procédures d'opposition et de nullité ou déchéance de marques en France.

  • Paul Rolland, Consultant Juriste, Novagraaf

Consultant juriste au sein du service Inscription de Novagraaf Technologies, Paul est titulaire. Titulaire d’un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle et du Numérique à l’Université de Nantes, réalisé en alternance au sein du pôle brevet d’une entreprise innovante dans le domaine de l’énergie, ainsi que d’un Master I en Droit des Affaires Françaises et Anglo-Américaines à l’Université de Cergy-Pontoise. Il est auteur d’un mémoire de recherche sur le sujet "Intelligence Artificielle en Droit, et Relation de Soin".

  • Alexandra di Maggio, Conseil en Propriété Industrielle en Marques, Dessins et Modèles, Novagraaf

Dans le cas où vous auriez également des questions sur les inscriptions en matière de marques, Alexandra intervient tant au niveau de la constitution, de la valorisation (dépôt, évaluation de portefeuille, contrat) des droits de propriété intellectuelle que celui de leur défense (mise en demeure, opposition, saisie-contrefaçon, procédures pré contentieuse, négociation, contentieux administratif, contrefaçon). Elle prépare et anime régulièrement des conférences sur la propriété intellectuelle au sein d’association et de Chambres de Commerce et assure aussi des formations dans le même domaine..

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.