BREXIT : le calendrier de l'EURID a démarré

L’EURID, registre de l’extension .eu, s’est préparé à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Depuis le 19 octobre 2019, est éligible un citoyen de l’UE quel que soit son lieu de résidence donc soyez rassuré si votre résidence est au Royaume-Uni, votre nationalité prévaut.

Pour rappel, le titulaire d’un .eu peut également être :

  • OU une personne physique qui n’est pas citoyen de l’UE mais résident dans un Etat membre de l’UE, en Islande, au Liechtenstein ou en Norvège ;
  • OU une entreprise établie au sein de l’UE, en Islande, au Liechtenstein ou en Norvège ;
  • OU une organisation établie dans l’UE, en Islande, au Liechtenstein ou en Norvège, sans préjudice de l’application du droit national.

Le 1er octobre 2020, l’EURID a entamé sa période de transition est a informé par email les titulaires non conformes au regard du BREXIT.

Et ensuite ?

Le 21 décembre 2020, un second email d’avertissement sera envoyé aux titulaires n’ayant apporté aucune modification à ses données.

Le délai de transition court jusqu’au 31 décembre 2020 minuit.

Le 1er janvier 2021, un nouvel email sera envoyé aux titulaires demeurant non conformes afin de les informer que leur(s) nom(s) de domaine est(sont) donc retiré(s). Plus aucune activité ne sera supportée, plus de site internet ni de boite de messagerie.

Le 1er janvier 2022, les noms de domaine retirés retomberont dans le domaine public. Leur libération se fera par lot.

Que faire ?

Si vous avez reçu un email de l’EURID (l’importance de tenir à jour ses contacts) rapprochez-vous de votre conseil habituel afin, selon votre cas, de :

  • Faire prouver votre citoyenneté dans l’UE ;
  • Ou mettre à jour vos coordonnées ;
  • Ou procéder à un transfert de propriété.

Soyez vigilants, un nom de domaine abandonné est très vite récupéré.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter votre conseil habituel ou à nous envoyer un mail à tm.fr@novagraaf.com.

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.