Etude comparative de l'OEB et de la CNIPA sur la brevetabilité des inventions impliquant des logiciels

Par Eric Enderlin,

L’Office Européen des Brevets (OEB) et l’Administration Nationale Chinoise de la Propriété Intellectuelle (« CNIPA » pour « China National Intellectual Property Administration ») ont mené conjointement une étude comparative sur les inventions relatives à des logiciels et les inventions mises en œuvre par ordinateur (« CII » pour « computer-implemented invention »), dans le but de fournir aux déposants et aux praticiens en propriété industrielle un aperçu de leurs pratiques d’examen respectives.

Les résultats présentés dans cette étude illustrent les différences des approches adoptées par ces offices pour l’examen des demandes de brevet et fournissent des conseils sur la manière de rédiger les revendications de brevet valides qui remplissent les conditions de brevetabilité.

Il ressort de cette étude que les approches sont globalement similaires. Il existe cependant certaines spécificités dans la pratique qui sont mises en évidence dans ce rapport et dont nos équipes spécialisées dans ce domaine et ceux de l’intelligence artificielle tiennent compte pour la préparation de vos dossiers brevet en Europe et à l’étranger, notamment en Chine.

Etude “Comparative study on computer implemented inventions/software related inventions, Report 2019 / EPO and CNIPA”

Contacts :

Intelligence artificielle, logiciels et inventions mises en œuvre par ordinateur : Sylvain CHAFFRAIX et Catherine Caspar

Intelligence artificielle dans le domaine de la santé : Eric Enderlin

Insights liés

Articles

L’affaire veuve Clicquot : Les défis de l’acquisition du caractère distinctif par l’usage pour les marques de couleurs

Si les marques de couleurs peuvent constituer un puissant outil de différenciation pour les entreprises, leur enregistrement et protection juridique sont loin d'être évidents. La maison Veuve Clicquot Ponsardin, en cherchant à protéger sa célèbre couleur orange, illustre parfaitement les défis de l’acquisition du caractère distinctif par l'usage au sein de l'Union européenne.

Par Novagraaf Team,
L’affaire veuve Clicquot : Les défis de l’acquisition du caractère distinctif par l’usage pour les marques de couleurs
Articles

Le lion n’en fait-il qu’à sa tête ? Exemple de la défense d’un signe figuratif composé d’une tête de lion

Les représentations d’animaux sont fréquemment utilisées à titre de marques. Qu’en est-il cependant de la défense de tels signes figuratifs ? Ce n’est pas toujours chose facile, comme l'explique Fabienne Maucarré.

Par Fabienne Maucarré,
Le lion n’en fait-il qu’à sa tête ? Exemple de la défense d’un signe figuratif composé d’une tête de lion
Blog Nova IP Hour

[Blog] La contrefaçon s’invite dans le sport : Sera-t-elle déclarée vainqueur ?

L'EUIPO estime que la contrefaçon d'articles de sport cause chaque année un préjudice financier de 851 millions d'euros, touchant particulièrement la France, l'Autriche et les Pays-Bas. Ce phénomène entraîne des suppressions d'emplois et des pertes d'innovation. Malgré cela, 9 % des jeunes Français ont déjà acheté des contrefaçons en ligne. Lire la suite

Par Novagraaf Team,
[Blog] La contrefaçon s’invite dans le sport : Sera-t-elle déclarée vainqueur ?

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous