Etude comparative de l'OEB et de la CNIPA sur la brevetabilité des inventions impliquant des logiciels

Par Eric Enderlin,

L’Office Européen des Brevets (OEB) et l’Administration Nationale Chinoise de la Propriété Intellectuelle (« CNIPA » pour « China National Intellectual Property Administration ») ont mené conjointement une étude comparative sur les inventions relatives à des logiciels et les inventions mises en œuvre par ordinateur (« CII » pour « computer-implemented invention »), dans le but de fournir aux déposants et aux praticiens en propriété industrielle un aperçu de leurs pratiques d’examen respectives.

Les résultats présentés dans cette étude illustrent les différences des approches adoptées par ces offices pour l’examen des demandes de brevet et fournissent des conseils sur la manière de rédiger les revendications de brevet valides qui remplissent les conditions de brevetabilité.

Il ressort de cette étude que les approches sont globalement similaires. Il existe cependant certaines spécificités dans la pratique qui sont mises en évidence dans ce rapport et dont nos équipes spécialisées dans ce domaine et ceux de l’intelligence artificielle tiennent compte pour la préparation de vos dossiers brevet en Europe et à l’étranger, notamment en Chine.

Etude “Comparative study on computer implemented inventions/software related inventions, Report 2019 / EPO and CNIPA”

Contacts :

Intelligence artificielle, logiciels et inventions mises en œuvre par ordinateur : Sylvain CHAFFRAIX et Catherine Caspar

Intelligence artificielle dans le domaine de la santé : Eric Enderlin

Insights liés

Actualités et avis

« Mieux vaut prévenir que guérir » : l’importance des clauses de propriété intellectuelle dans l’emploi du stagiaire-inventeur

Selon un récent classement de l’OEB, la France représente le second pays le plus innovant en Europe et le 5e pays ayant déposé le plus de demandes de brevet au monde. En 2020, les entreprises et instituts de recherche français ont déposé autour de 10 544 brevets, soit 3,1% de plus que l’année précédente. Au vu de cette croissance du nombre de dépôts de brevets, il semble pertinent de faire un point sur l’importance du contrat dans la relation inventeur-entreprise et plus particulièrement au regard de l’exception du stagiaire inventeur.

« Mieux vaut prévenir que guérir » : l’importance des clauses de propriété intellectuelle dans l’emploi du stagiaire-inventeur
Actualités et avis

"sanofi.sucks" : illustration d’un détournement de la liberté d’expression

Loin d’être absolu, le monopôle conféré par la marque voit ses effets cesser lorsque son usage par un tiers sort de la sphère commerciale. En effet, lorsqu’une marque est critiquée, parodiée ou encore utilisée à des fins informatives, il n’y a pas d’atteinte à sa fonction d’identification d’origine. Le consommateur est censé savoir que l’auteur de la critique ou de la parodie n’est pas le titulaire de la marque lui-même.

Par Sigolène Pellet,
"sanofi.sucks" : illustration d’un détournement de la liberté d’expression
Actualités et avis

Quelques actualités Chinoises en matière de marques

Carole vous alerte sur l’importance de déposer au plus tôt les translitérations chinoises de vos marques à travers l’exemple New Balance et vous communique une application intéressante de la loi nouvelle concernant les dommages et intérêts. Carole assure la protection et la défense des actifs immatériels par le biais du droit des marques, des dessins et modèles, des noms de domaine et du droit d'auteur auprès de grands noms, de PME dans des domaines d’activité variés, et de correspondants asiatiques en France et en Europe.

Par Carole Roger,
Quelques actualités Chinoises en matière de marques

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.