Une étude réalisée par l'Office Européen montre que les brevets aident les PME à commercialiser des inventions à fort potentiel

Par Eric Enderlin,

Une étude réalisée par l’Office Européen des brevets, publiée le 04 novembre dernier, montre sans surprise que le succès des PME dépend fortement des partenariats nationaux ou internationaux et de l’utilisation de la propriété industrielle, en particulier des brevets.

Cette étude nous informe que la moitié des inventions commercialisées protégées par une demande de brevet européen ou par un brevet européen délivré, sont exploitées en collaboration avec un partenaire externe via un contrat de licence ou une collaboration. De plus, le partenaire provient généralement d'un autre pays européen. Elle indique également que les PME aux ressources limitées utilisent les partenariats pour partager les efforts financiers et logistiques et les difficultés en vue de la commercialisation de leur produit et pour augmenter leur revenus en ayant accès à de nouveaux marchés.

Toutefois, le rapport note que les PME à la recherche de partenaires internationaux sont confrontées à des obstacles importants, notamment par manque d’expertise dans le domaine de la propriété industrielle et manque de ressources pour soutenir leurs efforts de commercialisation dans toute l'Europe. Leur potentiel inexploité est pourtant considérable.

Cette étude montre de manière prometteuse que les PME utilisent de plus en plus les brevets pour faciliter la commercialisation de leurs inventions, et qu'elles développent de plus en plus leurs stratégies de propriété industrielle.

Les équipes de Novagraaf, qui assistent et représentent historiquement de nombreuses Start-up et PME, disposent de toute l’expertise requise pour la protection des créations intellectuelles et le développement de stratégies de propriété industrielle adaptées pour aider les entreprises à relever les défis et à sécuriser leurs investissements et leur croissance, en France et à l’international.

Etude « Succès des inventions sur le marché - Tableau de bord de la commercialisation des brevets : PME européennes »

Insights liés

Nova IP Hour

L’existence d’une empreinte nostalgique dans la conscience collective permet-elle de conférer un droit sans dépôt ni usage ?

Des marques célèbres dans les années 80, comme par exemple K-WAY, sont revenues en force quelques décennies plus tard au grand bonheur des boomers, de leurs enfants et petit-enfants, réunissant ainsi plusieurs générations sous la même bannière zippée. Mais que se passe-t-il si ces marques sont tombées dans l’oubli, que les titres correspondants n’ont pas été renouvelés et que des tiers tentent de les déposer ? Lire la suite

Par Carole Roger,
L’existence d’une empreinte nostalgique dans la conscience collective permet-elle de conférer un droit sans dépôt ni usage ?
Hot topics

Titulaires de marques : attention à la responsabilité pour les produits défectueux

Le titulaire d'une marque doit-il être tenu responsable du défaut d'un produit, même s'il n'a pas fabriqué les marchandises ? Telle était la question au cœur d'un récent litige devant la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE). Noa Rubingh examine l'arrêt et ses implications pour les titulaires de marques.

Titulaires de marques : attention à la responsabilité pour les produits défectueux

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.