[Blog] Le H d’Hermès est bien distinctif !

Par Carole Roger,

Fin octobre dernier, l’EUIPO a rejeté l’action en annulation formée par Markus Bennemann contre la marque de l’UE N°8 811 267 en classes 18 et 25 d’Hermes International.

Visiblement, ces deux déposants s’opposent sur plusieurs fronts. Précisons que ce citoyen allemand est notamment titulaire de la marque de position de l’EU n° 1640587.

A l’appui de son action, le requérant arguait de la descriptivité de la marque H comme faisant référence à une taille, par exemple de largeur de chaussures ou de sous-vêtements féminins et citait plusieurs exemples de marques considérées comme descriptives par la jurisprudence ("1000",  "Premium XL / Premium L", "E"). Aucune preuve ou argument pour les autres produits de la classe 25 ou pour la classe 18 n’était avancé.

En réponse, Hermès n’a pas manqué de rappeler la distinctivité des marques portant sur des lettres (seules ou en combinaison) notamment dans son secteur d’activité et a fourni notamment des guides de taille de divers sites tels que Sarenza, Asos, Zalando pour y relever l’absence de H.

L’argumentation de la requérante n’a pas été jugée comme suffisamment convaincante ou étayée pour la division d’annulation qui considère que rien ne prouve par exemple que la lettre H soit utilisée pour décrire des chaussures confortables ou larges et que, s’agissant de soutien-gorge, une telle lettre serait toujours accompagnée d’une taille ("95D, 80C ou 100H").

Et de conclure « La relation entre la marque et les produits n'est pas suffisamment directe et spécifique pour permettre au public pertinent de percevoir immédiatement, sans autre réflexion, une description des produits en question ou l'une de leurs caractéristiques ».

Comme à l’accoutumée, il faut toujours apporter la preuve de ce que l'on avance.

* (cf. EUIPO-division d’annulation C 55 027 du 31/10/2023)

Insights liés

Blog Nova IP Hour

[Blog] Rétrospective sur l’impact de la pandémie du COVID-19 pour les contrefacteurs

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) ont réalisé une étude conjointe sur le « Commerce illicite de contrefaçons dans le contexte de la COVID-19 ». Cette étude met notamment en lumière les facteurs qui ont favorisé la diffusion de produits contrefaisants. Lire la suite

Par Matthieu Boulard,
[Blog] Rétrospective sur l’impact de la pandémie du COVID-19 pour les contrefacteurs
Blog Nova IP Hour

Réductions de taxes pour les petites et micro-entités : un nouveau guide à l’OEB

Au 1er avril 2024, de nombreuses taxes ont été modifiées à l’OEB. A cette occasion, un guide dédié aux petites entités et micro-entités a été établit sous la forme d’une foire aux questions (FAQ). L’une des nouvelles mesures concerne les entités innovantes nécessitant un soutien financier, qui peuvent bénéficier d’une réduction de taxes de 30% (sous conditions). Lire la suite

Par Rose-Marie Ehanno,
Réductions de taxes pour les petites et micro-entités : un nouveau guide à l’OEB
Blog Nova IP Hour

[Blog] Dessins et Modèles : dommage collatéral de l’influence, ou comment Rihanna détruit le caractère individuel d’un modèle de basket PUMA

Le 6 mars 2024, le Tribunal de l’UE a confirmé la nullité prononcée par l’EUIPO concernant un modèle de basket PUMA. La raison ? Rihanna, anciennement directrice artistique de la marque, s’était affichée en 2014 sur son compte Instagram et son site internet portant le modèle en question, soit bien avant son dépôt auprès de l’office en 2016. Lire la suite

Par Novagraaf Team,
[Blog] Dessins et Modèles : dommage collatéral de l’influence, ou comment Rihanna détruit le caractère individuel d’un modèle de basket PUMA

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous