Le modèle international continue son expansion

Par Anne-Catherine Schihin,

Après l’adhésion, fin 2019, d’Israël, des Samoa et du Vietnam, c’est au tour du Mexique de permettre aux déposants des pays membres de protéger un modèle dans ce pays, par le biais du modèle international. Le nombre de membres signataires est de 74, permettant la protection dans 91 pays.

Le modèle international a été institué par l’Arrangement de La Haye, dont l’objectif fut d’établir une procédure d’enregistrement des dessins et modèles, unique, simple, peu coûteuse, et centralisée auprès de l’Organisation Mondiale de la Propriété intellectuelle (OMPI).

Avec l’adhésion du Canada et des USA, c’est donc maintenant toute l’Amérique du Nord qui peut être visée par un modèle international.

Les conditions de protection sont les suivantes :

  • Date de ratification : 6 mars 2020
  • Date de mise en application : 6 juin 2020
  • La demande doit porter sur un seul dessin ou modèle ou sur un groupe de dessins ou modèles industriels à la condition qu’ils forment un concept unique. A défaut les modèles seront divisés ;
  • Il n’y a pas de possibilité d’ajournement ;
  • L’identité du créateur doit être indiquée ;
  • Le dépôt est soumis au paiement de taxes individuelles et les montants diffèrent en fonction de la structure juridique et de la taille du déposant. Ainsi les déposants personne physique, ou les T/PME, les établissements d'enseignement supérieur ou les instituts de recherche acquitteront une taxe réduite ;
  • Les taxes seront acquittées en 2 étapes, la première au moment du dépôt, la seconde lorsque l’office aura notifié que le modèle peut être protégé au Mexique (notice of allowance) ;
  • La durée de protection maximale est de 25 ans
  • Les refus peuvent être émis jusqu’à 12 mois après l’enregistrement international, en dérogation du délai usuel de 6 mois.

Enfin, une modification récente vient aussi d’être apportée à la durée de protection en Ukraine.

Les modèles nationaux ukrainiens étant protégés pour 25 années, la durée de protection des modèles internationaux revendiquant ce pays a été harmonisée. Depuis début juin 2020, les modèles internationaux revendiquant l’Ukraine ont maintenant une durée de 25 années, alors qu’elle était limitée à 15 années jusqu’à présent.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter votre conseil habituel ou à envoyer un mail à tm.fr@novagraaf.com.

Anne-Catherine Schihin, Conseil en Propriété Industrielle – Marques, Dessins et Modèles, Novagraaf France

Insights liés

Actualités et avis

MARADONA, une icône sur le terrain, mais également auprès des tribunaux

Le monde du football est en deuil depuis le 25 novembre dernier, jour où Diego Maradona, légende qu’on croyait pourtant immortelle, s’est éteint à l’âge de 60 ans des suites d’un arrêt cardiaque. L'un des plus grands joueurs de football de tous les temps, Maradona est également bien connu des professionnels de la propriété intellectuelle pour son litige de 2019 avec Dolce & Gabbana, comme l'explique Léa de Ladoucette.

Par Léa de Ladoucette,
MARADONA, une icône sur le terrain, mais également auprès des tribunaux
NovaWeb

Réseaux sociaux, applications, … quelles procédures de réclamation contre l’usage de sa marque sur Internet ?

Lorsqu’un annonceur utilise une marque comme mot clé sans autorisation sur Google Adwords, ou qu’un utilisateur poste un Tweet, une publication sur Instagram, Facebook ou Pinterest, ou crée une chaine Youtube contrevenant au droit de propriété industrielle d’un tiers, se pose la question des voies de droits ouvertes au titulaire de la marque contrefaite.

Réseaux sociaux, applications, … quelles procédures de réclamation contre l’usage de sa marque sur Internet ?
Actualités et avis

Evolution de la pratique Suisse concernant la protection des indications de provenance protégées

« Contrairement aux marques, les indications de provenance n'attribuent pas les produits qui en portent la marque à une entreprise spécifique, mais à un pays, une région ou une localité. Les indications de provenance doivent donc être protégées contre les signes susceptibles de faire naître des idées fausses sur l'origine des produits »

Par Nathalie Codignola,
Evolution de la pratique Suisse concernant la protection des indications de provenance protégées

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.