Votre stratégie anti-contrefaçon est-elle à la hauteur ?

Dans notre livre blanc "Votre stratégie anti-contrefaçon est-elle à la hauteur ?", Gerard van Hulst décrit les étapes à suivre pour mettre en place une stratégie anti-contrefaçon et apporte des réponses aux questions fréquemment posées.

La contrefaçon est une menace pour toutes les entreprises modernes, affectant leurs profits, leur réputation et, dans certains cas, la sécurité de leurs consommateurs. Mais la menace – surtout en ligne – est si persistante qu’il peut être difficile pour les entreprises de savoir par où commencer.

De la préparation de l’analyse de rentabilité à la mise en place des types de soutien appropriés, ce livre blanc définit les cinq étapes vers le succès et apporte des réponses aux questions les plus fréquemment posées, notamment:

  • Qu'est-ce que l'anti-contrefaçon – et s'agit-il d'une infraction pénale?
  • Pourquoi ai-je besoin d'une stratégie anti-contrefaçon?
  • Quels types de produits risquent de faire l’objet d’une contrefaçon?
  • Comment enregistrer des marques avec les douanes?
  • Quelqu'un trafique des copies contrefaites de mes produits, que puis-je faire?
  • Comment devrais-je mesurer le succès?

Trouvez les réponses à toutes ces questions dans notre livre blanc (en anglais), que vous pouvez télécharger ci-dessous.

Télécharger le livre blanc complet


Votre stratégie anti-contrefaçon est-elle à la hauteur?

Insights liés

NovaWeb

Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole

Face à la croissance du Web et la rareté de disponibilité de certains radicaux de noms de domaine, et sous l’impulsion de l’ICANN depuis le début des années 2000, de nombreuses extensions (dites les « New Gtlds ») s’ouvrent à la réservation progressivement au fil des mois dans le but de désencombrer les registres des bureaux d’enregistrement et de proposer une alternative au traditionnel «.com ».

Par Colombe Dougnac,
Point sur l'actualité des nouvelles extensions dans le domaine viticole
Actualités et avis

Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Par un arrêt en date du 12 mai 2021, le Tribunal de l’Union Européenne (TUE) rejette le recours formé contre la décision rendue par la Chambre de recours de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO), confirmant ainsi le rejet de la demande d’enregistrement de marque portant sur le signe semi-figuratif BavariaWeed au motif que le signe est contraire à l’ordre public.

Par Anna Di Grezia,
Ordre public : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs…

Pour plus d'informations ou de conseils contactez-nous

Confidentialité et cookies

Pour fournir la meilleure expérience possible aux visiteurs du site Web, Novagraaf utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" ou en continuant d’utiliser le site, vous acceptez notre politique de confidentialité, y compris la politique en matière de cookies.